Pour le respect de l'environnement, de la qualité et de la durabilité de vos ouvrages, exigez une galvanisation à chaud selon la norme ISO 1461
Connaître la norme

L'acier galvanisé et l'économie circulaire

En regard de la croissance de la population mondiale et de la demande accrue de matériaux techniques qui en découle, maximiser la valeur des matières premières en maintenant les bâtiments, les infrastructures, les ressources et les matériaux en service le plus longtemps possible s’impose comme une nécessité absolue.

La première loi européenne sur le climat, introduite par la Commission européenne en 2020, propose un objectif juridiquement obligatoire de zéro émission nette de gaz à effet de serre d'ici 2050 dans le cadre du Green Deal de l'UE. Ces objectifs ambitieux sont soutenus par des initiatives visant à faire évoluer l'industrie vers un modèle durable fondé sur les principes de l'économie circulaire.

L'industrie de la galvanisation a accueilli favorablement cet intérêt croissant pour la création d'une économie circulaire, qui englobe la conception pour une durabilité maximale, la déconstruction, le désassemblage et la flexibilité, ainsi que la réutilisation, la récupération ou la retransformation des matériaux. Les structures et pièces en acier galvanisé sont des matériaux circulaires idéaux pour les bâtiments à faible émission de carbone.

Que ce soit pour les systèmes de transport, les infrastructures, le logement, l’industrie, l'agriculture ou l'énergie, l'acier est largement reconnu comme le "matériau permanent de l'économie circulaire".

Dans la recherche d'une durabilité optimale dans l'utilisation des matériaux, l’association de la galvanisation à chaud et de l'acier offre une solution quasi unique en matière de conception durable.


L'ÉCONOMIE CIRCULAIRE

L'économie circulaire consiste à passer de modèles économiques linéaires, dans lesquels les produits sont fabriqués à partir de matières premières puis jetés à la fin de leur durée de vie utile, à des modèles économiques circulaires dans lesquels une conception intelligente permet de réparer, réutiliser, renvoyer et recycler les produits ou leurs pièces.

Une économie circulaire vise à reconstituer le capital, qu'il soit financier, manufacturier, humain, social ou naturel. Le concept d'économie circulaire favorise l'efficacité optimale des ressources. Il permet de s'assurer que les ressources sont affectées efficacement aux produits et services de manière à maximiser le bien-être économique de chacun.  Le coût de la réutilisation, de la réparation ou de la retransformation des produits doit être compétitif pour encourager ces pratiques. Le simple remplacement d'un produit par un nouveau ne devrait plus être la norme.

Une économie circulaire garantit également le maintien de la valeur d'un produit lorsqu'il atteint la fin de sa durée de vie utile, tout en réduisant ou en éliminant les déchets. Cette idée est fondamentale pour le concept "triple bottom line" du développement durable, qui met l'accent sur l'interaction entre les trois piliers environnementaux, sociaux et économiques. Sans une approche fondée sur le cycle de vie, il est impossible d'avoir une véritable économie circulaire.

Le secteur de la construction est une priorité pour l'économie circulaire car, sur la base du cycle de vie complet d'un bâtiment, il est responsable de :

- 50% des matériaux extraits

- 50% de la consommation totale d'énergie

- 33% de la consommation d'eau

- 35% de la production de déchets

La construction circulaire consiste à réfléchir, dès le départ, à la manière de concevoir un bâtiment pour pouvoir démonter facilement ses composants à la fin de sa durée de vie afin de pouvoir les réutiliser.


POURQUOI L'ACIER GALVANISÉ ?

Le concept d'économie circulaire est fondamental pour optimiser la durabilité des matériaux. Sa reconnaissance avérée a remis au premier plan de la conception responsable, la simplicité, la robustesse, la durabilité et la recyclabilité inhérente des structures et composants métalliques. L'acier galvanisé à chaud en est une parfaite illustration :

- La galvanisation à chaud des produits en acier après leur fabrication offre les plus hauts niveaux de protection contre la corrosion.

- La structure ou le composant en acier atteindra souvent sa durée de vie théorique sans aucune maintenance.

- Le revêtement de galvanisation peut suivre la structure en acier à travers de multiples cycles de réutilisation.

- Un revêtement de galvanisation est intrinsèquement résistant au climat, car sa capacité de protection n'est pratiquement pas affectée par les changements de température et autres facteurs climatiques.

- Les revêtements de galvanisation sont liés à l'acier, ce qui permet de réutiliser le produit en acier avec le revêtement d'origine sans qu'il soit nécessaire de le recouvrir à nouveau (il suffit de penser aux poteaux d'échafaudage qui sont montés et démontés à plusieurs reprises autour de nos bâtiments).

- Les pièces en acier galvanisé qui ont atteint la fin de leur durée de vie ou qui sont désinstallées pour toute autre raison, peuvent être re galvanisées et rendues à leur usage initial.

- Lorsque les cycles de réutilisation arrivent à leur terme, l'acier et le zinc sont recyclés ensemble dans les procédés bien établis de recyclage de l'acier

- le zinc étant renvoyé, sans perte de propriétés, vers les usines de production de zinc et, éventuellement, vers le procédé de galvanisation.


Si une solution de matériau était spécialement conçue pour l'économie circulaire, la galvanisation à chaud en serait un excellent exemple. Mais, elle existe déjà aujourd'hui et suit ces principes depuis des décennies.


METTRE EN OEUVRE L'ÉCONOMIE CIRCULAIRE

Les modèles de hiérarchie d'une économie circulaire illustrent très bien le rôle important de la galvanisation, qui favorise l'acier en tant que matériau circulaire. En effet, un revêtement de galvanisation devient partie intégrante de la structure en acier. Il résistera aux impacts et à l'abrasion pendant le démontage et la réutilisation de l'acier. Cette caractéristique est d'une grande valeur pour la réutilisation, le réusinage et la réaffectation des structures et des pièces en acier.

La réduction du poids des produits, et donc de la quantité de matériaux utilisés, est la clé de l'économie circulaire. L'industrie sidérurgique a développé des grades d'acier à haute résistance et à haute résistance avancée pour de nombreuses applications. Ces grades contribuent à l'allègement du poids dans les applications, des éoliennes aux panneaux de construction et aux automobiles, car il faut moins d'acier pour obtenir la même résistance et la même fonctionnalité. En fournissant des niveaux maximums de protection contre la corrosion, la galvanisation permet d'utiliser des sections d'acier plus fines et plus légères, car les provisions supplémentaires pour les pertes dues à la corrosion pendant le service sont évitées.

L'acier peut être réutilisé ou réaffecté de nombreuses façons, avec ou sans transformation. C'est déjà le cas pour les composants automobiles, les bâtiments, les rails de voies ferrées et de nombreuses autres applications. La réutilisation de l'acier n'est pas limitée à son application d'origine ; la réutilisation remonte à l'Antiquité (transformation des épées en socs de charrue). Les taux de réutilisation augmenteront à mesure que l'écoconception, la conception en vue de la réutilisation et du recyclage, et l'efficacité des ressources deviendront plus courantes.

Si les concepteurs veulent intégrer des éléments en acier réutilisables dans la partie structurelle d'un bâtiment, la galvanisation est le système de revêtement idéal. L'acier galvanisé ne souffrira pas des activités de démontage et de remontage, contrairement à l'acier peint qui devra être repeint ou au moins réparé. En outre, la galvanisation offre une durée de vie plus longue à l'acier que les autres systèmes de revêtement, ce qui permet de nombreuses réutilisations du matériau.

L’économie circulaire marque le passage d'une économie basée sur les produits à une économie basée sur les services. La réparation/entretien sera de plus en plus importante, tout comme les efforts visant à limiter la distance entre l'atelier de réparation et l'utilisateur, afin de minimiser l'impact environnemental. Cela stimulera les économies locales et augmentera la facilité d'usage pour l'utilisateur final.

Les produits en acier sont facilement réparables, ou l'ensemble du produit en acier réparé peut être re-galvanisé.

L'acier et le zinc sont recyclables à 100 % et peuvent être recyclés encore et encore pour créer de nouveaux produits en acier dans un circuit fermé de matériaux. L'acier recyclé conserve les caractéristiques intrinsèques de l'acier d'origine et ses propriétés magnétiques assurent une récupération facile et abordable pour le recyclage à partir de presque tous les flux de déchets, tandis que la valeur élevée des déchets d'acier garantit la viabilité économique du recyclage. Aujourd'hui, l'acier est le matériau le plus recyclé au monde. Plus de 650 millions de tonnes d'acier sont recyclées chaque année, y compris les déchets de pré-consommation et de post-consommation.


  • Pour en savoir plus sur la galvanisation à chaud, la construction durable et l'économie circulaire, consultez notre brochure sur le sujet en cliquant ici. Vous y trouverez des exemples de conception en vue du réemploi, de réemploi et surtout des données chiffrées et vérifiables.