Pour le respect de l'environnement, de la qualité et de la durabilité de vos ouvrages, exigez une galvanisation à chaud selon la norme ISO 1461
Connaître la norme

 

 

 

Accès membres

 

fiches techniques acier

Deux procédés de galvanisation à chaud

 

Galvanisation à chaud après fabrication ou en continu

 

 

Les apparences sont parfois trompeuses

 

Différences entre galvanisation à chaud après fabrication et galvanisation en continu de tôles

 

Il est bien connu que le terme "galvanisation" recouvre différentes méthodes de protection anticorrosion de l'acier par le zinc. Dans le domaine de la galvanisation à chaud, une distinction supplémentaire est faite entre la galvanisation à chaud en continu et la galvanisation à chaud après fabrication.

 

Dans la galvanisation en continu, parfois appelée aussi sendzimir, les bandes de tôles (bobines) en acier brut sont galvanisées par un procédé continu. Cette matière première revêtue de zinc est ensuite transformée par des opérations de cisaillage, grugeage, soudage, etc, pour lui donner sa forme finale. En galvanisation à chaud après fabrication, la pièce est d'abord fabriquée en acier brut. Elle n'est galvanisée qu'une fois la fabrication complètement terminée.

 

Il existe des différences non seulement dans la séquence des procédés associés à ces deux méthodes, mais aussi dans la nature des revêtements de galvanisation. Par exemple, le revêtement de galvanisation en continu est généralement plus mince que celui obtenu sur une pièce galvanisée après fabrication. Des alliages de zinc différents sont parfois utilisés dans les deux procédés, ce qui peut produire des propriétés de revêtements différentes.

 

 

Procédés de protection anticorrosion de l'acier par le zinc

Procédés

Normalisation

Epaisseur du revêtement (micron)

Galvanisation à Chaud

Immersion de l'acier dans un bain de zinc
fondu (T 450°C) - Produits finis

NF EN ISO 1461

Epaisseur courante

≥ 85

85 à 100

Tôles en continu

NF EN 10346

Epaisseur courante

7 à 42 par face

 20

 

 

Protection anticorrosion des revêtements de galvanisation

 

Le revêtement de galvanisation procure une protection anticorrosion fiable pour une longue période. Il faut toutefois veiller qu'il n'y ait pas de zone fortement endommagée ou non galvanisée, même si le revêtement de galvanisation adjacent procure une protection sacrificielle. Si l'acier est galvanisé avant fabrication puis soumis à des transformations (tel que c'est le cas pour les produits semi-finis), tous les bords découpés, sciés et percés d'une pièce en acier demeureront non revêtus. Cela ne sera pas un problème lorsque l'environnement local n'est pas agressif (par exemple, en intérieur), mais le sera si l'environnement est plus difficile ( par exemple, en extèrieur) (Tab. 1).

 

L'institut de la corrosion de Dresde (D) - Institut für Korrosionsschutz Dresden GmbH -  a utilisé des tests comparatifs pour étudier la performance anticorrosion de bords découpés. Le résultat en a été que les bords découpés galvanisés après la découpe offrent une meilleure protection que des bords découpés après galvanisation.

 

Il est par conséquent important de s'assurer que la protection contre la corrosion est totale et complète. Les points faibles du système devraient être évités dès le départ. Seul un procédé de revêtement intervenant à la fin de la chaîne de fabrication peut procurer cela.

 

Cliquez ici pour télécharger la fiche comparative sur la galvanisation à chaud ISO 1461 et la galvanisation en continu EN 10346.

 

Haut de page